Producteurs > Coefficient économique kECO > kECO sur dossier 

Application d’un coefficient kECO sur dossier

La législation ainsi que la méthodologie de la CWaPE prévoit la possibilité de fixer un coefficient économique kECO sur dossier dans les cas suivants :

  • Filière éolienne (uniquement pour les installations d’une puissance inférieure ou égale à 100kW) - AGW-PEV article 15 septies

    Le coefficient kECO publié peut être majoré, sur dossier, de maximum 0,3 CV/MWh produit s’il ne permet pas de garantir la rentabilité de référence fixée à 7% sans toutefois excéder le taux d’octroi maximal prévu par le décret.

    À cette fin, le producteur doit introduire une demande motivée à l’Administration au moment de l’introduction de son dossier de demande de réservation de certificats verts.

    L’administration sollicitera l’avis de la CWaPE sur un kECO alternatif. La CWaPE remettra son avis dans un délai de 15 jours à dater de la réception de la demande

  • Filière hydro-éléctrique - AGW-PEV article 15 sexies

    Le coefficient kECO publié peut être majoré, sur dossier, au maximum de 1,5 certificats verts par MWh produit s’il ne permet pas de garantir la rentabilité de référence fixée à 7% sans toutefois excéder le taux d’octroi maximal prévu par le décret.

    À cette fin, le producteur doit introduire une demande motivée à l’Administration au moment de l’introduction de son dossier de demande de réservation de certificats verts.

    L’administration sollicitera l’avis de la CWaPE sur un kECO alternatif. La CWaPE remettra son avis dans un délai de 15 jours à dater de la réception de la demande

  • Filière biométhanisation agricole - AGW-PEV article 15 § 1er

    Le coefficient kECO publié peut être majoré, sur dossier, de manière à atteindre le niveau de rentabilité de référence fixée à 8% pour les installations d’une puissance <= 1500 kW et à 9% pour les installations d’une puissance > 1500 kW sans toutefois excéder le taux d’octroi maximal prévu par le décret.

    À cette fin, le producteur doit introduire une demande motivée à l’Administration au moment de l’introduction de son dossier de demande de réservation de certificats verts.

    L’administration sollicitera l’avis de la CWaPE sur un kECO alternatif. La CWaPE remettra son avis dans un délai de 15 jours à dater de la réception de la demande.

    Pour les installations non soumises à la procédure de réservation, voir le lien

  • Filière graisses animales - AGW-PEV article 15 § 1er

    Le coefficient kECO publié peut être majoré, sur dossier, de manière à atteindre le niveau de rentabilité de référence fixée à 9% sans toutefois excéder le taux d’octroi maximal prévu par le décret.

    À cette fin, le producteur doit introduire une demande motivée à l’Administration au moment de l’introduction de son dossier de demande de réservation de certificats verts.

    L’administration sollicitera l’avis de la CWaPE sur un kECO alternatif. La CWaPE remettra son avis dans un délai de 15 jours à dater de la réception de la demande.

    Pour les installations non soumises à la procédure de réservation, voir le lien

  • Filières non standards

    Vu le nombre réduit d’installations potentiellement concernées et la spécificité de chaque projet, certaines filières (ou certaines classes de puissance au sein de ces filières) ne peuvent être caractérisées de manière standardisée (voir tableaux kECO2014 et 2015). Pour cette raison, la CWaPE a prévu dans sa méthodologie la fixation sur dossier du kECO de ces installations. Cette disposition vise à garantir conformément à l'article 38, §6bis, du décret du 12 avril 2001 relatif à l'organisation du marché régional de l'électricité, la rentabilité de l'installation au moyen du soutien octroyé sans toutefois excéder le taux d’octroi maximal prévu par le décret (3CV/MWh pour les demandes de réservation introduites jusqu’au 31/12/2014 et de 2,5 CV/MWh pour les demandes de réservation introduites à partir du 1er janvier 2015). Lors du traitement sur dossier, un coefficient kECO calculé sur la base des caractéristiques technico-économiques effectives de l’installation sera donc déterminé. Toutefois, en aucun cas, le kECO appliqué ne dépassera la valeur maximale publiée par la CWaPE.

Dans tous les cas, la décision est notifiée au producteur et est publiée sur le site internet de la CWaPE.