Marchés de l'énergie > Marché du gaz > Conversion L-H 

Le gaz change : conversion gaz L/H

Informations pratiques

Consultez le site d’information générale :
www.legazchange.be

Vous pouvez également poser vos questions au Contact Center du SPF Economie :

+32 (0)800 120 33
(gratuit depuis la Belgique)

info.eco@economie.fgov.be

Pour des informations plus précises sur votre situation personnelle, renseignez-vous auprès de votre gestionnaire de réseau de distribution de gaz et/ou chez un technicien habilité.

La situation

La composition du gaz naturel est différente d'un gisement à l'autre. En Belgique, plusieurs gaz de composition différente appartenant à deux grandes familles sont transportés et distribués. On parle de gaz "pauvre" ou gaz "L", c'est-à-dire à plus faible pouvoir calorifique, lorsqu'il s'agit du gaz provenant du gisement hollandais de Slochteren, distribué depuis 1966, et de gaz "riche" ou gaz "H", c'est-à-dire à plus haut pouvoir calorifique pour les gaz en provenance de la Mer du Nord ou d'ailleurs (Norvège, Russie, Qatar, Nigeria…).

Dans notre pays, 1,6 million de ménages et d’entreprises consomment du gaz naturel "pauvre" en provenance du nord des Pays-Bas ; dont 110 000 utilisateurs en Wallonie principalement localisés dans le Brabant wallon et les zones périphériques. Les réserves de gaz "pauvre" s’amenuisent et les autorités néerlandaises ont décidé de réduire leurs exportations de ce gaz et de les arrêter totalement à partir de 2030. Le gaz pauvre sera donc remplacé par du gaz "riche" importé d’autres parties du monde.

Cette conversion se fera progressivement de 2018 à 2029 en Belgique et plus particulièrement de 2018 à 2024 pour la Wallonie.

Qui est concerné ?

En 2017, un consommateur belge de gaz naturel sur deux utilise déjà du gaz riche.

Seuls les clients résidant à Bruxelles et dans certaines communes des provinces d’Anvers, du Limbourg, du Brabant flamand, du Brabant wallon, de Liège, du Hainaut et de Namur doivent encore passer au gaz riche.


Source : Synergrid - 2017

Pour savoir si votre commune est déjà alimentée en gaz riche ou si, au contraire, elle devra être convertie, rendez-vous sur : www.legazchange.be

Quand s’effectuera la conversion ?

Chaque année, plusieurs communes seront converties par les gestionnaires de réseau de distribution de gaz.

Les opérations de conversion débuteront en 2018 et se poursuivront jusqu’en 2029. Un calendrier indicatif est disponible sur le site internet de votre gestionnaire de réseau de distribution. Pour la Wallonie, la conversion débutera en 2018 et devrait se finaliser en 2024.

Date de débutGRDCommunes concernées
1er juin 2018RESABerloz, Geer, Hannut, Waremme
1er juin 2019ORESChastre, Gembloux, Hélécine, Incourt, Jodoigne, Lincent, Mont-Saint-Guibert (Corbais), Orp-Jauche, Perwez, Sombreffe, Walhain
2020 à 2024ORESVoir site internet du GRD

NB : Les communes wallonnes de Gaselwest ne sont pas concernées par la conversion.

Quand et comment serez-vous prévenu ?

Si vous êtes concerné, votre gestionnaire de réseau de distribution et votre fournisseur de gaz vous préviendront bien à l’avance.

Il est important d’être attentif à cet avertissement car vous avez un rôle à jouer !

Que va-t-il se passer concrètement ?

Tout d’abord, il vous faudra faire vérifier, par un technicien habilité, la compatibilité de tous vos appareils à gaz avec le gaz riche et, si nécessaire, les faire régler pour ce type de gaz. Cette opération relève de votre responsabilité.

Dans certains cas, environ un client sur cinq, votre gestionnaire de réseau de distribution devra également adapter le régulateur de pression (écrêteur) se situant au niveau de votre compteur de gaz. Cette adaptation est gratuite mais obligatoire pour des raisons de sécurité.

Dans les autres cas, cette intervention n’est pas nécessaire car le gestionnaire de réseau peut procéder au réglage directement à la cabine de quartier. Votre gestionnaire de réseau vous tiendra informé de votre situation personnelle. Vous n’avez rien à faire d’autre que de lui laisser l’accès à votre compteur si vous êtes concerné.

Que devez-vous faire ?

Dès que vous serez averti par votre gestionnaire de réseau de distribution et/ou votre fournisseur de gaz, faites vérifier tous vos appareils à gaz par un technicien habilité.

Contactez-le à temps afin de pouvoir combiner cette vérification avec le prochain contrôle périodique obligatoire de votre chaudière.

Tous les appareils peuvent-ils fonctionner avec du gaz riche ?

Les appareils à gaz datant d’après 1978 sont généralement compatibles avec le gaz riche mais doivent parfois être adaptés pour fonctionner correctement et en toute sécurité.

Les appareils datant d’avant 1978 ou ceux achetés ailleurs qu’en Belgique ne sont en général pas compatibles avec le gaz riche et doivent, dans la plupart des cas, être remplacés.

Pourquoi est-il indispensable de faire vérifier vos appareils à gaz ?

Un appareil non compatible avec le gaz riche ou mal réglé ne fonctionnera pas de manière optimale avec ce type de gaz. Il se pourrait par exemple qu’il produise plus de CO, qu’il consomme davantage de gaz ou qu’il se détériore plus vite.

Un appareil en mauvais état de fonctionnement coûte plus cher, est mauvais pour l’environnement et peut, dans certaines circonstances, nuire à votre santé.

Qui peut effectuer la vérification de vos appareils à gaz ?

La vérification et le réglage éventuel de tous vos appareils à gaz doivent être confiés à un technicien habilité. Il peut s’agir :

  • soit d’un technicien agréé par votre Région dans le cadre du contrôle périodique obligatoire des chaudières (technicien GI ou GII) ;
  • soit d’un technicien du fabricant de votre appareil ;
  • soit d’un technicien d’un distributeur officiel du fabricant de votre appareil.

En savoir plus

Arrêté du Gouvernement wallon du 25 janvier 2018 modifiant l'arrêté du Gouvernement wallon du 30 mars 2006 relatif aux obligations de service public dans le marché du gaz en vue de la conversion des réseaux au gaz à haut pouvoir calorifique