2024 marque une uniformisation et une simplification des tarifs non-périodiques
29-12-2023

Les tarifs des raccordements et prestations (« tarifs non-périodiques »)

Petit rappel utile : les tarifs non-périodiques concernent toutes les prestations des gestionnaires de réseau qui rendent possible une fourniture d’énergie. Citons notamment la mise en service d’un raccordement, le renforcement d’un compteur ou encore l’activation de la fonction de prépaiement …

Les tarifs non-périodiques sont facturés directement par le gestionnaire de réseau à l’utilisateur (les tarifs périodiques sont facturés par le fournisseur).

A partir de 2024, changement important : une même prestation courante sera tarifée de la même façon à travers la Wallonie. Décidée déjà en 2018, l’harmonisation des tarifs impose d’utiliser le même libellé pour une même prestation de même contenu partout en Wallonie, au moins pour les plus courantes, et entraîne l’uniformisation des prix. En termes de prix, l’année 2024 sera une année de transition : avec l’harmonisation et l’uniformisation, selon la localisation de l’utilisateur et ses besoins précis, la facture sera plus ou moins élevée que précédemment.

Autre élément à noter également : le placement des compteurs communicants à la demande (en remplacement d'un compteur électromécanique par exemple) sera gratuit, sauf dans quelques cas particuliers comme le déplacement du compteur ou le renforcement du branchement.

Enfin, dernier changement notable en 2024, l’introduction de forfaits pour les raccordements pour simplifier la compréhension des consommateurs et pour une meilleure lisibilité. Ces forfaits seront d’application en basse tension et par catégorie de puissance, indépendamment de la configuration technique exacte de la nouvelle installation. Le tarif de renforcement s’obtient par simple différence entre les tarifs de chaque tranche. De plus, le forfait par appartement dans des immeubles à locaux multiples, déjà en vigueur chez certains gestionnaires de réseau, a été généralisé.

Ces forfaits visent également à inciter les utilisateurs à demander un raccordement adapté à leurs besoins. En effet, pour éviter de renforcer inutilement le réseau, et donc des coûts inutiles à charge des utilisateurs, un dimensionnement juste est indispensable. Or, une puissance mise à disposition mais restant en permanence inutilisée ne peut être cédée à un autre utilisateur qui en aurait besoin. Aussi, pour inciter à plus de tempérance dans les demandes de puissance, le tarif augmente sensiblement à partir de 19,9 kVA (forfaite «  Power »). Il reste plus avantageux pour les trois premières catégories, les plus courantes.

Pour plus de détails, voir les grilles tarifaires détaillées