Analyse des prix de l'électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels (de janvier 2007 à juin 2023)
13-12-2023

Ce rapport présente la situation des prix pour l’électricité et le gaz pour les clients résidentiels en juin 2023, avec un historique depuis janvier 2007.

En juin 2023 on constate la diminution des prix entamée début 2023. Le niveau de prix, tant en électricité qu’en gaz, reste cependant élevé.

Ce rapport utilise les données du comparateur tarifaire de la CWaPE (www.compacwape.be) et analyse deux clients type, un client consommant respectivement 3 500 kWh/an d’électricité en bihoraire (Dc) et 17 000 kWh/an de gaz (D3a – chauffage).

Le niveau des prix, tant en gaz qu’en électricité, a fortement baissé par rapport aux prix constatés en décembre 2022, mais ces derniers étaient qualifiés de catastrophiques. Les prix semblent se stabiliser, le niveau de prix reste cependant élevé.

En juin 2023, la facture moyenne annuelle payée par le client résidentiel en Région wallonne[1] s’établit à 1366,6 € en électricité pour le client-type Dc et à 1761,6 € en gaz pour le client-type D3a.

Entre décembre 2022 et juin 2023, la forte baisse de la facture est liée à la baisse du prix de l’énergie (commodity), les autres composantes de la facture restant pratiquement inchangées, à l’exception du poste « surcharges fédérales » ; En effet, depuis le 01/04/2023, le droit d’accise spécial a été augmenté, afin de partiellement compenser la baisse de la TVA de 21 à 6 %.

En électricité, en juin 2023, la facture moyenne annuelle pondérée payée par le client résidentiel (client-type Dc) en Région wallonne a diminué de 35 % par rapport à décembre 2022, la commodity ayant diminué de 851 €.

En gaz, au mois de juin 2023, la facture moyenne annuelle pondérée pour le client-type D3a s’élève à 1 761,6 €, ce qui représente une diminution de 1 570 € (- 47 %) par rapport à décembre 2022.

En juin 2023, la répartition des composantes de la facture retrouve des valeurs moins extrêmes : en juin 2023, 69 % de la facture de gaz naturel d’un client résidentiel sert à couvrir la commodity, contre 51 % en électricité. Parmi les autres composantes dites « régulées », le tarif du gestionnaire de réseau de distribution intervient respectivement pour 23% et 22 % de la facture finale de gaz et d’électricité.

 Le marché de l’énergie wallon a été fortement impacté par la flambée des coûts de la commodity au niveau des offres proposées aux consommateurs : dès le mois de novembre 2021, plusieurs fournisseurs ont suspendu leurs offres fixes. En décembre 2022, seul TotalEnergies proposait encore un prix fixe, avec son produit E-mobility, destiné aux propriétaires de voitures électriques.

En juin 2023, on constate que 31 produits en électricité, à prix variables et à prix fixes, étaient proposés par 7 fournisseurs (ENGIE ELECTRABEL, TOTALENERGIES, LUMINUS, OCTA+, ENECO, MEGA, et DATS24) et 26 en gaz.

[1]     Rappelons ici que les prix mentionnés pour les clients résidentiels, tant en électricité qu’en gaz, incluent la TVA. En électricité, la TVA était de 21% en janvier et février 2022, puis de 6%. En gaz, la TVA de 6% est d’application depuis le mois d’avril 2022.

Voir le rapport complet : Rapport concernant l’analyse des prix de l’électricité et du gaz naturel en Wallonie (clients résidentiels) sur la période de janvier 2007 à juin 2023

Image
Observatoire prix clients résidentiels à juin 2023-Infographie juin 2023