Pourquoi les montants présentés dans le CompaCWaPE en septembre 2022 sont-ils moins élevés que sur les sites des fournisseurs ?

Les régulateurs régionaux de l’énergie (CWaPE, Brugel, VREG), présentent depuis 2018 les prix variables sur base de la Charte CREG, charte développée par le régulateur fédéral CREG. Selon cette Charte, les comparateurs et les fiches tarifaires doivent présenter les prix résultant des formules en utilisant les derniers paramètres connus.  

Dans le cas de paramètres mensuels, adaptés mensuellement, le retard avec la situation actuelle est d’un mois (le dernier paramètre connu est celui du mois précédent).

Dans le cas de paramètres trimestriels, adaptés trimestriellement, le retard avec la situation actuelle est de trois mois (le dernier paramètre connu est celui du trimestre précédent). Lorsqu’on applique une formule le dernier mois du trimestre, cette différence peut être très importante.

Exemple :

Image
graphique evolution prix du gaz

Les prix calculés au trimestre 2 servent de référence pendant le trimestre 3. Or, comme on peut le constater sur le graphique, les prix ont fortement augmenté au trimestre 3 par rapport au trimestre 2.

Cette méthode de calcul n’est dès lors pas optimale lorsque les prix sont en forte hausse, comme c’est le cas depuis le dernier trimestre 2021.

Depuis quelques mois, le VREG  (le régulateur flamand) applique une méthodologie alternative, basée sur des courbes prévisionnelles de prix. Loin d’être idéale, cette méthode rapproche cependant les prix résultant de l’application des formules des prévisions de prix. A l’heure actuelle (septembre 2022), plusieurs fournisseurs utilisent cette méthode alternative dans leurs outils de simulation, sur leurs propres sites internet, et présentent des simulations de facture plus élevées, donc plus proches de la réalité des prix du moment.

La CWaPE analyse actuellement l’opportunité de changer de méthode pour la présentation des prix variables.

 

Modifié
09-09-2022