DE

Chercher sur le site

Verteilertarife

Die Verteilertarife sind in zwei Kategorien unterteilt: periodische Tarife und nicht periodische Tarife. Die periodischen Tarife werden dem Abnehmer mit der Rechnung seines Lieferanten in Rechnung gestellt. Die von der CWaPE genehmigten periodischen Verteilertarife gelten für die Entnahme und Einspeisung von Gas und Strom in der Wallonischen Region. 

Die nicht periodischen Tarife betreffen die Anschlüsse und die weiteren technischen und administrativen Dienstleistungen, die von den Netzbetreibern auf Verlangen ihrer Nutzer erbracht werden. Diese Leistungen werden dem Endkunden direkt vom Netzbetreiber berechnet. 

Die Verteilertarife werden von den Netzbetreibern vorgeschlagen und von der CWaPE mit den Tarifentscheidungen genehmigt. Die Entscheidungen der CWaPE in Bezug auf die geltenden Tarife (2019-2024) sind in der Rubrik „Tarifentscheidungen“ verfügbar.  

Tarifordnungen

Um auf die periodischen Verteilertarife Ihres Netzbetreibers zuzugreifen, suchen Sie bitte die gewünschte Tarifordnung mit Hilfe des Aufklappmenüs weiter unten.

Um die Diagramme zur Entwicklung der Verteilertarife anzusehen, gehen Sie bitte zur Seite Diagramme  
 

Tarife für Netzanschluss und Dienstleistungen

Um auf die Tarife für Netzanschluss und sonstige Dienstleistungen Ihres Netzbetreibers zuzugreifen, suchen Sie bitte die gewünschte Tarifordnung mit Hilfe des Aufklappmenüs weiter unten:

Tarifentscheidungen

Le processus d’approbation des tarifs de distribution se déroule en deux étapes. Tout d’abord la CWaPE analyse la demande d’approbation du Revenu autorisé de chaque gestionnaire de réseau. Une fois son Revenu autorisé approuvé, le gestionnaire de réseau soumet alors ses tarifs de distribution à la CWaPE. Les décisions de la CWaPE portent donc d’une part sur le revenu autorisé de chaque GRD et, d’autre part, sur les tarifs de distribution. Il se peut que la CWaPE approuve séparément les tarifs périodiques et les tarifs non-périodiques. 

La CWaPE peut également prendre des décisions qui modifient le revenu autorisé ou les tarifs d’un gestionnaire de réseau. Ces décisions peuvent être prises en cours de période régulatoire.  

Pour accéder aux décisions concernant votre gestionnaire de réseau de distribution, veuillez sélectionner vos critères de recherche dans la liste déroulante ci-dessous :

 

Diagramme

Tarifs de distribution 2024 : analyse et données chiffrées.

Les tarifs d’électricité 2024

Le revenu autorisé de l’année 2024 est identique à celui de 2023 pour l'ensemble des GRD, à l’exception de la quote-part des soldes régulatoires, conformément à la méthodologie tarifaire.

L’AIEG, RESA et le REW ont ainsi affecté des soldes régulatoires dans le revenu autorisé 2024 tandis qu’ORES et l’AIESH n’ont pas affecté de soldes.

Pour établir leurs tarifs, les GRD ont ensuite « traduit » le revenu autorisé 2024 en tarifs périodiques de distribution d’électricité sur la base de leurs meilleures prévisions de volumes et de puissances de prélèvement.

À l’issue de divers échanges entre la CWaPE et les GRD, le régulateur a approuvé les tarifs de distribution d’électricité proposés par l’AIEG, l’AIESH, ORES, RESA et le REW.  

L’évolution des coûts de distribution entre 2023 et 2024 varie fortement d’un GRD à l’autre.

Un changement majeur est à souligner: à partir du 1er janvier 2024, les tarifs d’électricité d’ORES sont identiques sur tout le territoire du GRD, ce qui signifie que les 7 grilles tarifaires actuelles sont remplacées par une grille tarifaire unique.

Cette uniformisation des tarifs de distribution, imposée par le décret tarifaire du 19 janvier 2017, tel que modifié par le décret du 5 mai 2022, impacte de manière substantielle les tarifs de certains anciens secteurs d’ORES, en particulier ORES Luxembourg, ORES Est et ORES Verviers.

Bild
Péréquation Ores

Chez RESA, il subsiste des soldes régulatoires importants issus notamment des demandes successives de révision du revenu autorisé introduites par le GRD au cours de la période régulatoire 2019-2023.

Après concertation avec la CWaPE, seule une partie des soldes régulatoires a été affectée dans le revenu autorisé 2024, afin d’éviter des chocs tarifaires trop importants. Il résulte cependant une hausse marquée des coûts de distribution de ce GRD.

La moyenne pondérée des coûts de distribution basse tension (pour le client-type résidentiel 3.500 kWh) en Région wallonne diminue de 3% par rapport à 2023 et ce en grande partie à la suite de la diminution des coûts de distribution d’ORES Assets.

Le tarif de prélèvement de distribution de l'AIESH 2024 tel que publié ci-dessous a été mis à jour suite à l'approbation par le Comité de direction de la CWaPE, le 13 décembre 2023, de la demande de révision pour prendre en compte la reprise d'une partie du réseau de Couvin (sections de commune de Boussu-en-Fagnes, Couvin, Frasnes-lez-Couvin, Mariembourg et Petigny actuellement gérées par ORES Assets).

Bild
Évolution tarifs de distribution BT 2023-2024-DE

 

Bild
Évolution moyenne pondérée distribution électricité BT 2019-2024

 

La moyenne pondérée des coûts de distribution moyenne tension (pour le client-type 2 GWh – 333 kW) en Région wallonne diminue de 3% par rapport à 2023 et ce en grande partie à la suite de la diminution des coûts de distribution d’ORES Assets.

On constate un écart de 92% entre le tarif le plus élevé (REW) et le tarif le moins élevé (ORES).

Bild
Évolution tarifs de distribution MT 2023-2024-DE
Bild
Moyenne pondérée des coûts de distribution-Simulation MT-Client-type 2 GWh-Années 2019-2024

 

Le tarif prosumer capacitaire (facturé aux prosumers qui ne disposent pas d’un compteur communicant) connait également des évolutions très différentes d’un GRD à l’autre entre 2023 et 2024. Il évolue à la hausse pour l’AIEG, l’AIESH et RESA et évolue à la baisse pour tous les secteurs d’ORES et le REW.

Bild
Tarifs Prosumer 2023-2024

Les tarifs de gaz 2024

Le revenu autorisé de l’année 2024 est identique à celui de 2023 à l’exception de la quote-part des soldes régulatoires, conformément à la méthodologie tarifaire.

RESA et ORES ont ainsi demandé d’affecter des soldes régulatoires dans le revenu autorisé 2024. Les GRD ont ensuite « traduit » le revenu autorisé 2024 en tarifs périodiques de distribution de gaz sur la sur la base de leurs meilleures prévisions des volumes et des capacités de consommation.

À l’issue de divers échanges entre la CWaPE et les GRD, le régulateur a approuvé les tarifs de distribution de gaz proposés par ORES et RESA. 

A partir du 1er janvier 2024, les tarifs de gaz d’ORES Assets sont identiques sur tout le territoire du GRD, ce qui signifie que les 5 grilles tarifaires actuelles sont remplacées par une grille tarifaire unique.

Cette uniformisation des tarifs de distribution, imposée par le décret tarifaire du 19 janvier 2017, tel que modifié par le décret du 5 mai 2022, impacte de manière substantielle les tarifs de certains anciens secteurs d’ORES, en particulier ORES Luxembourg et ORES Mouscron.

Chez RESA, il subsiste des soldes régulatoires importants issus notamment des demandes successives de révision du revenu autorisé introduites par le GRD au cours de la période régulatoire 2019-2023.

Après concertation avec la CWaPE, seule une partie des soldes régulatoires a été affectée dans le revenu autorisé 2024, afin d’éviter des chocs tarifaires trop importants. Il résulte cependant une hausse marquée des coûts de distribution de ce GRD.

Pour les clients résidentiels, les coûts de distribution de gaz évoluent à la hausse pour tous les secteurs d’ORES et pour RESA entre 2023 et 2024.

La moyenne pondérée des coûts de distribution (pour le client-type résidentiel 17.000 kWh) en Région Wallonne augmente de 6% par rapport à 2023.

On constate un écart de 9% entre le tarif le plus élevé (RESA) et le moins élevé (ORES).

Bild
Évolution tarifs gaz T2 2023-2024
Bild
Moyenne pondérée coûts distribution gaz T2 - 2019-2024
Bild
Important 200 pxl

 

La CWaPE a adressé aux instances politiques 
une synthèse des dossiers qui lui paraissent prioritaires
dans le cadre de l'action du prochain Gouvernement wallon.

Consultez le Mémorandum 2024 de la CWaPE.