DE

Chercher sur le site

Compteurs de gaz et d'électricité

Le compteur d’électricité permet de mesurer la quantité d’électricité prélevée ou injectée sur le réseau. Elle s’exprime en kilowattheures (kWh). 

Il existe différents types de compteurs que l’on peut classer selon que ces compteurs : 

  • mesurent l’énergie en fonction de différentes périodes de temps  (compteurs mono-horaire, bi-horaire, exclusif nuit, …) Il existe également des compteurs qui mesurent l’électricité prélevée par quart d’heure;
  • permettent de mesurer l’énergie dans plusieurs directions (prélèvement et injection sur le réseau) : compteur classique (qui tourne éventuellement à l’envers), compteur double flux ;
  • permettent la relève à distance des index : compteurs communicants, intelligents, télérelevés;
  • présentent des fonctionnalités telles que le prépaiement, le suivi des consommations en ligne ou la relève à distance des index.

Le compteur gaz naturel permet de mesurer le volume de gaz (m³) rentré dans votre installation. 

Les mètres cubes (m³) sont ensuite convertis par le GRD en kilowattheures (kWh) sur base d'un coefficient de conversion variable dans le temps et en fonction du pouvoir calorifique du gaz distribué. Grâce à cette mesure et au coefficient de conversion, le fournisseur de gaz naturel établit la facture d'énergie.

C’est votre GRD qui est propriétaire et gère le(s) compteur(s) installé(s) chez vous. C’est à lui que vous devez vous adresser si vous souhaitez le(s) remplacer ou le(s) renforcer.
Consulter les tarifs non périodiques . 
 

Compteurs d’électricité


Le compteur mono-horaire

Un compteur mono-horaire, dit aussi compteur simple, est équipé d’un seul cadran et comptabilise l’électricité prélevée le jour et la nuit indistinctement. Vu qu’il n’y qu’un seul index, l’électricité est facturée au même tarif. On parle alors de tarif normal ou simple. 
 

Le compteur bi-horaire

Un compteur bi-horaire est équipé de deux cadrans. Il permet de calculer séparément ce que vous consommez en heures pleines (la journée, en semaine) et en heures creuses (la nuit et le week-end). 

C’est ce type de compteur qui permet de profiter de la facturation distincte des consommations de jour et des consommations de nuit. Les consommations en heures creuses sont facturées à un tarif moins élevé qu’en heures pleines. L’utilisateur chez qui un compteur bi-horaire est installé peut toutefois demander à son GRD à revenir à une tarification mono-horaire sans pour autant devoir changer de compteur. 

Les heures pleines correspondent à 15 heures par jour en semaine. Les heures creuses correspondent à 9 heures de nuit en semaine et à tout le week-end. Les jours fériés tombant en semaine sont considérés comme des jours normaux de semaine.

Pour connaitre l’horaire de basculement en heures creuses, contactez votre GRD.
 

Le compteur exclusif nuit

Un compteur exclusif nuit est équipé d’un seul cadran et ne prélève l’électricité que pendant la nuit. Il permet d’alimenter des appareils électriques à accumulation et chauffe-eau raccordés sur un circuit électrique séparé. L’énergie accumulée la nuit est utilisée en journée.

Le compteur exclusif nuit est un compteur supplémentaire, toujours associé à un autre compteur (mono-horaire ou bi-horaire).

La période de nuit s’étend sur 9 heures, 7 jours sur 7. Contrairement au compteur bi-horaire, les journées en week-end ne sont pas considérées comme des heures de nuit.

Pour connaitre l’horaire de nuit, contactez votre GRD.
 

Le compteur double flux

Un compteur double flux, ou compteur bidirectionnel, est un compteur numérique qui permet de mesurer séparément l’électricité prélevée et injectée sur le réseau. 

Il permet au prosumer d’avoir une tarification calibrée plus précisément sur son usage réel du réseau.

Le tarif de remplacement d’un compteur simple flux par un compteur double flux s’élève, pour tous les GRD, à 152 € htva en 2020, indexé annuellement, pour autant qu’aucune adaptation technique ne soit nécessaire.

Le compteur intelligent est un compteur double flux qui dispose d’une interface informatique en ligne. En savoir plus sur les compteurs intelligents
 

Compteurs de gaz

Le compteur gaz naturel permet de mesurer le volume de gaz (m³) rentré dans votre installation. 

Les unités de comptage

Le marché du gaz naturel utilise un certain nombre d'unités de mesure qui lui sont propres :
 

Paramètre Unités Symbole Explications
Volume mètre cube
mètre cube "normal"
m3
m3(n) ou Nm3
Volume physique occupé par le gaz, tel que mesuré en conditions réelles.
Volume occupé par le gaz, s'il était ramené aux conditions normales (t°=0°C; pression absolue = 1,01325 bar)
 
Débit mètre cube par heure m³/h Quantité de gaz comptabilisée en un temps donné : consommation instantanée…
Pression bar ou mbar bar ou mbar

Pression du gaz en conduite.

On parle toujours de pression relative, càd par différence avec la pression atmosphérique.
Ex. : un client domestique est approvisionné en gaz à une pression relative de 21 mbar (gaz dit « riche ») ou 25 mbar (gaz dit « pauvre »).

Énergie kilowattheure kWh Unité de l'énergie que peut développer la combustion du gaz
Pouvoir calorifique   kWh / m³ Contenu énergétique d'un mètre cube de gaz. Par défaut pour le gaz, c’est le pouvoir calorique supérieur qui est utilisé (la vapeur d'eau étant supposée condensée et la chaleur récupérée).
Climat degré-jour DJ Paramètre météorologique qui reflète les besoins en chauffage des habitations.

Pour mesurer la quantité d'énergie consommée par un client, on utilise un compteur qui mesure le volume de gaz (m3) rentré dans son installation. Des mesures en amont sur le réseau permettent de connaître avec précision la qualité et le pouvoir calorifique du gaz. On peut donc calculer la quantité d'énergie consommée.

Passer d’un relevé annuel à un profil mensuel

Pour répartir sur 12 mois la consommation d'un client dont le compteur est relevé seulement une fois par an, une pondération est faite sur base :

  • des degrés-jours (facteur climatique) de chaque mois. En savoir plus
  • du profil statistique de répartition des consommations sur 365 jours propre à la catégorie à laquelle appartient ce client. En savoir plus 

La conversion du gaz : m3 en kWh

Suivant la région et suivant le moment, le pouvoir calorifique du gaz peut fluctuer quelque peu : le gaz est en effet de composition légèrement variable, vu la diversité des gisements intervenant dans l'approvisionnement du pays. Ceci n'a toutefois aucune incidence sur la facture finale, puisque celle-ci se rapporte à l'énergie et non au volume.

Un mètre cube de gaz en Wallonie équivaut environ à :

  • 10,1 à 10,4 kWh pour le gaz "L", distribué dans le Brabant wallon (excepté Genappe) et quelques communes proches.  Ce type de gaz est toutefois appelé à progressivement disparaitre des réseaux en Wallonie d’ici juin 2024 (Plus d'infos : conversion du gaz – le gaz change)
  • 11,1 à 11,9 kWh pour le gaz "H", distribué ailleurs en Wallonie.

Les mètres cubes (m³) sont ensuite convertis par le GRD en kilowattheures (kWh) sur base d'un coefficient de conversion variable dans le temps et fonction du pouvoir calorifique du gaz distribué. Grâce à cette mesure et au coefficient de conversion, le fournisseur de gaz naturel établit la facture d'énergie.

Compteur à budget

Ce compteur, qu’on appelle aussi compteur à carte, est un compteur d’électricité (mono-horaire ou bi-horaire) ou de gaz qui dispose d’une fonction de prépaiement.  Il est équipé d’un boîtier électronique qui permet la lecture d’une carte à puce qui permet de recharger le compteur. Le consommateur peut ensuite consommer de l’énergie pour une somme équivalente au montant chargé sur sa carte.

A moyen terme (+/- fin 2023), ces compteurs à cartes seront progressivement remplacés par des compteurs intelligents qui offriront les fonctionnalités équivalentes pour le prépaiement.

Pour connaître tous les détails sur ce dispositif, consultez la page  « Le compteur à budget » dans la section « Les mesures sociales en Wallonie ».
 

Vous avez une question relative au marché du gaz et de l’électricité ?

Contactez le Service régional de médiation pour l’énergie (SRME) :

Toute question nécessitant l’expertise d’un autre service de la CWaPE sera relayée auprès de celui-ci.

Vous rencontrez un litige avec votre fournisseur d’énergie et/ou votre gestionnaire de réseau de distribution ?

  • Déposez une plainte auprès du Service régional de médiation pour l’énergie (SRME) :
  • Demandez des précisions par téléphone au 081/32 53 02, de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 16h30.

Vous souhaitez contacter un autre service de la CWaPE ?

Appelez le numéro général 081/33 08 10, de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h30 (16h00 le vendredi).

Veuillez noter que nous prestons actuellement en télétravail et que nous ne pouvons pas recevoir de visiteurs en nos bureaux.